Actualités
Partager

Partager

Une restauration de la Tapisserie de Bayeux à partir de 2024

Le 3 février 2021 Dans Information

Des interventions prévues pour stabiliser les altérations sur la Tapisserie de Bayeux

Le constat d’état a permis de mieux connaître l’état de conservation de la Tapisserie de Bayeux et de déterminer les prochaines opérations nécessaires au maintien de sa bonne conservation.

Le constat d’état s’est déroulé sous la maîtrise d’ouvrage de l’État durant le mois de janvier 2020, au moment de la fermeture annuelle du musée. L’examen direct de l’œuvre a nécessité sa manipulation afin que l’équipe des restauratrices puisse faire ses observations sans l’interface de la vitrine. Considérant les délais contraints pour réaliser l’examen de l’œuvre aux dimensions exceptionnelles (près de 70 mètres de long), la DRAC Normandie a donc recruté une équipe de huit restauratrices-conservatrices spécialisées en textiles anciens.

 

 

Une fois les observations et les relevés des détériorations sur la toile compilés, des préconisations de conservation ont pu ainsi être émises par la Conseil scientifique. Certaines altérations sont les témoins de l’Histoire de la Tapisserie de Bayeux, elles seront donc conservées à moins qu’elles ne constituent un risque d’aggravation de son état. À titre d’exemple, la présence de trous de clous inhérents à d’anciens accrochages, des réparations de la toile réalisées dans le passé, ou encore des tâches de cire provoquées par l’éclairage à la bougie dans la cathédrale, ont pu être répertoriées.

Dans le cadre du projet de rénovation du musée, le comité scientifique en charge du suivi des opérations de conservation-restauration a estimé qu’une restauration de l’œuvre était nécessaire. Elle devrait être programmée à l’horizon 2024 quand l’établissement muséal actuel devra fermer ses portes au public pour entrer en phase de travaux en vue de la création du nouveau musée (ouverture à l’horizon 2026). Le but de cette opération sera de stabiliser les altérations structurelles telles les déchirures, de procéder à un dépoussiérage précis de l’œuvre et surtout de limiter les tensions pesant aujourd’hui sur la toile de lin médiévale, causées notamment lors de restaurations anciennes.

[Extraits du dossier de presse : Tapisserie de Bayeux – Le constat d’état et ses perspectives pour la conservation et la présentation de l’oeuvre, DRAC Normandie, 3 février 2021]

>>> VIDÉO ©DRAC Normandie : Mouvement de la Tapisserie de Bayeux et constat d’état par l’équipe de restauratrices en janvier 2020

 

Partager