Un nouveau
musée en 2025

Partager

Partager

Un centre de compréhension de l'Europe du Moyen-Age

Installée depuis 1983 dans l'ancien Grand séminaire de Bayeux, La Tapisserie de Bayeux est au coeur d'un projet de création d’un nouvel écrin pour sa présentation au public.

Véritable centre de compréhension de l’Europe du Moyen Age, ce projet est destiné à accompagner la découverte de l’œuvre et surtout améliorer les conditions de sa conservation et de sa présentation. Sous l’impulsion de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie, de la Ville de Bayeux, du Conseil Départemental du Calvados et de la Région Normandie, ce dossier a fait l’objet depuis 2013 d’une réflexion collégiale internationale, associant au sein d’un comité scientifique des spécialistes de la conservation et de la restauration, des historiens et historiens de l’art et des experts du développement numérique.

Les étapes du projet du futur musée de la Tapisserie de Bayeux

Le projet consiste en une refonte du musée actuel qui bénéficiera notamment des surfaces du bâtiment laissées libres par le déménagement de la Médiathèque municipale. Outre l’amélioration des conditions de conservation et de présentation de la Tapisserie de Bayeux, un des objectifs est enrichir l’expérience des visiteurs qui viennent découvrir cette pièce maîtresse du patrimoine, inscrite au registre Mémoire du Monde de l’Unesco.

 

Le projet du futur musée de la Tapisserie de Bayeux comprend deux volets : un volet architectural et muséographique dont la maîtrise d’ouvrage incombe à la Ville et un volet conservation/restauration dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par l’État, propriétaire de l’œuvre. Les deux volets sont conduits en parallèle et en étroite collaboration. La phase 2016-2022 est consacrée aux différentes études à mener sur l’œuvre, sa future présentation, l’enrichissement du discours muséographique (recherches scientifiques, études de programmation, concours architectural). La phase suivante, 2023-2024, sera dédiée aux travaux et aux éventuelles campagne d’analyse et/ou de restauration de l’œuvre. A ce stade, et ce au moins jusqu’en 2020, aucune fermeture du musée au public n’est prévue.

La volet numérique du projet

La volet numérique du projet

Le projet comprend également un volet numérique innovant, confié à l’Université de Caen et piloté par la MRSH (Maison de la Recherche en Sciences Humaines), à savoir la création d’un système d’information documentaire spatialisé (collaboration Etat, Ville de Bayeux, Université de Caen, CNRS). Il s’agit de créer un référentiel commun en terme d’imagerie et de documentation pour la connaissance scientifique de la Tapisserie de Bayeux. Cet outil pourra dans l’avenir être décliné au service de la médiation du public. (Photo La Fabrique de patrimoines en Normandie / A.Cazin & G.Debout / CC by-nc-sa, janvier 2017).

 

La création d’une imagerie numérique de la Tapisserie de Bayeux n’ a pas vocation à se substituer à l’accès direct à l’œuvre originale par le public au sein du futur musée.
Le prêt de la Tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni

Le prêt de la Tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni

Lors du Sommet franco-britannique de Sandhurst, l’éventualité d’un prêt de la Tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni a été abordé dans le cadre d’un programme d’échanges culturels entre les deux pays. Ce prêt ne saurait avoir lieu avant 2022-2024, afin d’entrer en adéquation avec une fermeture au public du musée pour travaux. La décision finale reste soumise à des études sur l’état matériel de l’œuvre. Un arrangement administratif, signé le 5 juillet 2018 entre les deux gouvernements, rappelle qu’une collaboration culturelle et scientifique franco-britannique doit être mise en place prochainement. (Caricature : avec l’aimable autorisation de ©Chaunu)