La dentelle de Bayeux

Le salon orné de boiseries datant du milieu du XVIIIe siècle, ultime vestige des appartements des évêques, sert d'écrin aux collections de dentelle.

Introduite à Bayeux au XVIIe siècle par volonté épiscopale, la dentelle à la main atteint son apogée au XIXe siècle. Bayeux s'élève alors au premier rang des créateurs de mode. La présentation des pièces les plus luxueuses s'effectue dans l'esprit d'un show-room de haute couture tandis que les aspects techniques de cet art textile sont développés dans l'atmosphère d'un atelier de "maison dentelière".