La vie quotidienne

La Tapisserie de Bayeux nous éclaire sur la vie quotidienne des hommes du XIe siècle.

 

La Tapisserie de Bayeux nous éclaire sur l’intimité de la vie des hommes du XIe siècle. Anglais et Normands sont habillés de la même façon. Ils portent une tunique qui descend jusqu’au-dessus du genou, serrée à la taille par une ceinture. Sous la tunique, ils devaient avoir des braies (sorte de caleçons), qui sont masquées par les chausses. Celles-ci recouvrent les jambes et sont attachées aux braies. Les aristocrates se distinguent des hommes du peuple par leur manteau, court ou long selon les circonstances, fixé par une broche. Les Anglais portent moustache et cheveux longs, tandis que les continentaux ont la nuque rasée et le visage glabre.

La bordure inférieure de la scène 10 montre plusieurs tableaux de l’activité agricole : labour à l’aide d’une charrue à roue tirée par un âne, semailles, passage de la herse, tirée par un cheval de trait portant un collier d’épaule, et chasse aux oiseaux à l’aide d’une fronde.

 

 

A la scène 36, on voit de nombreux artisans occupés à la fabrication des navires : bûcherons maniant la hache, charpentiers et menuisiers construisant les navires, en utilisant la doloire et autres outils.

 

 

Avant la bataille d’Hastings, on observe la préparation d’un repas : fabrication du pain, cuisson de la soupe et des poulets à la broche. Ces poulets sont distribués aux soldats qui mangent sur leur bouclier. Odon et les autres grands prennent leur repas sur une table disposée en demi-cercle.

 

Pierre Bouet et François Neveux
Spécialistes internationaux de la Tapisserie de Bayeux

 

 

Pour en savoir plus :

La Tapisserie de Bayeux, de Pierre Bouet et François Neveux
Beau livre à paraître en octobre 2013, éditions Ouest France