Les navires

La Tapisserie de Bayeux présente une collection de navires anglais et normands de tradition viking.

 

La Tapisserie de Bayeux présente une collection remarquable de navires anglais et normands, qui sont tous de tradition viking. Ce sont des navires construits sans quille et avec des bordages à clin : de grandes planches de bois, les bordages, se recouvrent partiellement à la manière des tuiles d'un toit. Ce système de construction, propre aux scandinaves, permet d'avoir des navires à la fois effilés, rapides et très résistants, même dans les pires tempêtes des mers nordiques. Il permet l'échouage sur n'importe quelle côte et rend inutile le recours à des ports en eau profonde.

Il existe plusieurs types de bateaux, notamment le langskip (" navire long "), navire de guerre, et le knörr, navire de transport, mais la Tapisserie ne les distingue pas clairement. Les proues et les poupes sont généralement ornées de têtes de dragons, d'où le nom de drakkars (" dragons ") utilisé depuis le XIXe siècle pour qualifier le navire scandinave.

Ces bateaux sont propulsés à la fois à la rame et à la voile. La Tapisserie met bien en évidence les trous de nage qui permettaient de passer les rames. La voile, de forme rectangulaire, peut mesurer jusqu'à 150 m2. Elle est manœuvrée à l'aide d'un cordage ou d'une perche, que tient en main le pilote. Celui-ci dirige le navire grâce à une rame-gouvernail fixée au côté droit du navire.

Sur la Tapisserie les navires sont représentés à plusieurs reprises, notamment aux scènes 4 à 6 (le voyage d'Harold) et à la magnifique scène 38 (la traversée de la Manche par les Normands), où se distingue particulièrement le Mora, offert par Mathilde à Guillaume.

 

 

Pierre Bouet et François Neveux
Spécialistes internationaux de la Tapisserie de Bayeux

 

 

Pour en savoir plus :

La Tapisserie de Bayeux, de Pierre Bouet et François Neveux
Beau livre à paraître en octobre 2013, éditions Ouest France